Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • 1.2 Pourquoi Sayonara Monsieur Désespoir est une série ?

    28 mars 2012 ( #1. La sérialité de Sayonara Professeur Desespoir )

    Pour Anne Besson on peut parler de série dès lors que ces conditions sont réunies : Retour répétitif, discontinuité diégétique, réitération : la série est l'ensemble où les parties l'emportent sur le tout, non seulement parce que chacune présente une...

  • 2.1 Adaptations transmédiatiques du manga

    28 mars 2012 ( #2. Transmédialité )

    La transmédialité est presque intrinsèque aux mangas1 pourvu que ceux-ci répondent à deux conditions. La première est de comporter plusieurs épisodes (ce qui élimine les one shots), la deuxième est d'avoir remporté un certain succès, ce sont ces deux...

  • 2.3 L'anime de Sayonara Monsieur Désespoir

    28 mars 2012 ( #2. Transmédialité )

    Nous allons maintenant faire une lecture linéaire mais comparée de l'adaptation anime avec son modèle. Le but ici ne sera pas de montrer en quoi celle-ci serait fidèle ou infidèle avec l'original, mais plutôt de montrer le résultat de l'adaptation et...

  • Introduction

    28 mars 2012

    Le manga Sayonara Monsieur Désespoir (Sayonara Zetsubō Sensei さよなら 絶望先生 en version originale) est à classer dans la catégorie des seinen manga car malgré son apparence naïve voire enfantine et sa prépublication dans le Weekly Shōnen Magazine de l'éditeur...

  • 1.1 Les formes à épisodes en manga

    28 mars 2012 ( #1. La sérialité de Sayonara Professeur Desespoir )

    Les notions de série ou de cycle (feuilleton) telles que les définissent Anne Besson et Stéphane Benassi et résumées en ces termes par Richard Saint-Gelais : comme l'ont montré Stéphane Benassi (2000) et Anne Besson (2004), […] cette pulsion de récit...

  • 2.2 En amont de l'adaptation anime à la télévision

    28 mars 2012 ( #2. Transmédialité )

    Ainsi pour être ou devenir médiatique, un récit ne doit-il pas simplement être médiatisé ? C’est-à-dire se laisser mettre “en représentation” par une instance de production qui va se charger de le transmettre massivement au public. 1 En manga cette "instance...

  • 2.4 L'adaptation relève-t-elle de la transfictionnalité ?

    28 mars 2012 ( #2. Transmédialité )

    Nous allons maintenant pratiquement reprendre une page entière de l'ouvrage de Richard Saint-Gelais que nous ne saurions découper sans le trahir à cause des multiples précautions qu'il prend (nous soulignons) : Est-il judicieux de considérer l'adaptation...

  • 3.1 Quelles sont les limites du polytexte ?

    28 mars 2012 ( #3. Identité polytextuelle de l'œuvre )

    En introduction nous avons utilisé cette définition de polytexte : [Un] réseau constitué par une fiction et ses versions ou prolongements multimédiatiques [au sein d'un espace virtuel, mais culturellement attesté]. 1 Si l'on peut faire une nuance entre...

  • 3.2 Sédimentation, propagation réciproque, autonomie, le cas des openings de Sayonara Monsieur Désespoir

    28 mars 2012 ( #3. Identité polytextuelle de l'œuvre )

    Nous avons indiqué dans notre deuxième partie que l'opening du premier épisode de Sayonara Monsieur Désespoir n'était pas dans sa version définitive en présupposant qu'il s'agissait sans doute d'une volonté de ne pas influencer le spectateur dans sa réception...

  • Bibliographie

    28 mars 2012

    Corpus : KUMETA Kōji, (trad. Vincent Zouzoulkovsky), Sayonara Monsieur Désespoir Vol. 1, Boulogne : Pika Édition, Seinen, 2009 KUMETA Kōji, (trad. Vincent Zouzoulkovsky), Sayonara Monsieur Désespoir Vol. 2, Boulogne : Pika Édition, Seinen, 2009 KUMETA...

  • Sommaire

    28 mars 2012

    Introduction 1. La sérialité de Sayonara Monsieur Désespoir 1.1 Les formes à épisodes en manga 1.2 Pourquoi Sayonara Monsieur Désespoir est une série ? 2. Transmédialité 2.1 Adaptations transmédiatiques de manga 2.2 En amont de l'adaptation anime à la...

  • Conclusion

    28 mars 2012

    Le manga ou plutôt le polytexte Sayonara Monsieur Désespoir s'épanouit donc médiatiquement en ce qu'il tire pleinement profit de la médiagénie quasiment inscrite dans les gènes des mangas. Sa version anime subjugue les limites de son média en parvenant...